Download E-books C'est égal PDF

By Agota Kristof

Un homme est changé en statue au second où il embrasse son chien pour los angeles dernière fois. Une femme explique au docteur qu'elle ne comprend pas remark son mari a pu se fendre le crâne sur une hache en tombant de son lit. Un enfant, accompagné d'un puma ' splendide, beige et doré ', marche au bord d'un canal où il croisera son père pour un rendez-vous décisif. Ce père qui, dans los angeles toute dernière histoire, los angeles plus autobiographique certainement, ' ne s'est jamais promené major dans los angeles major avec sa fille ' et termine ses jours ' dans une terrible ville industrielle, qu'il n'avait jamais aimée '. Vingt-cinq textes baignant dans une atmosphère étrange et émouvante, qui ont été composés au fil des années, dès le début de l'exil d'Agota Kristof hors de Hongrie, en 1956. Peut-être l. a. half l. a. plus secrète de son oeuvre.

Show description

Read Online or Download C'est égal PDF

Similar Short Stories books

Burning Chrome

Best-known for his seminal sf novel Neuromancer, William Gibson is de facto top whilst writing brief fiction. Tautly-written and suspenseful, Burning Chrome collects 10 of his top brief tales with a preface from Bruce Sterling, now on hand for the 1st time in exchange paperback. those magnificent, high-resolution tales exhibit Gibson's characters and intensely-realized worlds at his very best, from the chip-enhanced couriers of "Johnny Mnemonic" to the street-tech depression of "Burning Chrome.

The Nightmare Factory

"A fractured brain is frequently the way in which right into a international no longer suspected by means of these of an blameless normality. "Enter the universe of popular horror grasp Thomas Ligotti—a universe the place clowns participate in a sinister iciness competition, a scheming female friend makes truth itself come unraveled, a crumbling asylum's destruction unleashes a better horror, and a mysterious Teatro comes and is going, leaving in simple terms shattered goals in its wake.

The Regatta Mystery and Other Stories: Featuring Hercule Poirot, Miss Marple, and Mr. Parker Pyne (Agatha Christie Collection)

The Queen of poser has come to Harper Collins! Agatha Christie, the stated mistress of suspense—creator of indomitable sleuth pass over Marple, meticulous Belgian detective Hercule Poirot, and such a lot of different unforgettable characters—brings her complete oeuvre of inventive whodunits, locked room mysteries, and difficult puzzles to William Morrow Paperbacks.

Something to Remember Me By: Three Tales (Penguin Classics)

A trio of brief works via the Nobel laureate and "greatest author of yankee prose of the 20 th century" (James wooden, the hot Republic)While Saul Bellow is understood top for his longer fiction in award-winning novels equivalent to The Adventures of Augie March and Herzog, anything to recollect Me by way of will draw new readers to Bellow because it showcases his outstanding reward for developing memorable characters inside of a smaller canvas.

Extra info for C'est égal

Show sample text content

Je suis habitué à ces odeurs, je ne les sens pas, je pense seulement que si par hasard quelqu’un entrait… Mais « quelqu’un » n’existe pas. Personne n’entre. Pour faire tout de même quelque selected, je me mets à lire le magazine qui est sur los angeles desk depuis… depuis un yes temps, quand je l’ai acheté… Je ne prends pas l. a. peine de saisir le magazine, bien entendu. Je le laisse là, sur los angeles desk, je le lis de loin, mais ça n’entre pas dans ma tête ou dans mes yeux, je n’y vois que des mouches noires mortes, alors j’arrête de faire des efforts. De toute façon, je sais que sur l’autre web page du magazine il y a un jeune homme, pas trop jeune, comme moi exactement, qui lit le même magazine dans une baignoire ronde, encastrée, il regarde les annonces, le cours de los angeles bourse, très détendu, un whisky de bonne marque à portée de l. a. major au bord de los angeles baignoire. Il a l’air beau, vif, clever, au courant de tout. En pensant à cette photograph, je suis obligé de me lever, et je vais vomir dans l’évier non encastré, bêtement accroché au mur de los angeles food. Et tout ce qui style de moi bouche cet évier de malheur. Je suis bien étonné à los angeles vue de ce tas d’immondices dont le quantity me semble le double de ce que j’ai pu manger durant les dernières vingt-quatre heures. En contemplant l’ignoble selected, je suis pris d’une nausée nouvelle et je sors précipitamment de l. a. food. Je vais dans los angeles rue pour oublier, je me promène comme quiconque, mais il n’y a rien dans les rues, seulement des gens, des magasins, c’est tout. Je n’ai pas envie de retourner chez moi à reason de mon évier bouché, je n’ai pas envie de marcher non plus, alors je m’arrête sur le trottoir, tournant le dos à un grand magasin, je regarde les gens entrer et sortir, et je pense que ceux qui sortent devraient rester dedans, et ceux qui entrent devraient rester dehors, ça économiserait pas mal de mouvement et de fatigue. Ce serait un bon conseil à leur donner, mais ils n’écouteraient pas. Donc, je ne dis rien, je ne bouge pas, je n’ai même pas froid ici, dans l’entrée, je profite de los angeles chaleur qui variety du magasin à reason des portes constamment ouvertes, et je me sens presque aussi bien que tout à l’heure, assis dans ma chambre. Mon père Vous ne l’avez jamais connu. Il est mort. C’est pour cela que je suis partie l’année passée, au début du mois de décembre, dans mon will pay que vous ne connaissez pas non plus. Vingt-quatre heures de educate jusqu’à los angeles capitale, une nuit de repos chez mon frère, et de nouveau le educate, pendant douze heures, cela fait trente-six heures de voyage, jusqu’à cette grande ville industrielle où on allait emmurer mon père, une urne blanche en porcelaine, un petit trou creusé dans le béton. Trente-six heures de educate, avec des attentes, des arrêts, dans des gares désertes et froides, entourée de compagnons qui n’ont pas perdu leur père, ou qui l’ont perdu il y a si longtemps qu’ils n’y pensent plus. Moi, j’y pensais, mais je n’y croyais pas. J’avais déjà fait ce trajet plusieurs fois, quand mon père était encore vivant, il m’attendait au bout de mon voyage dans los angeles banlieue de cette ville industrielle où il a si peu vécu, si peu aimé, et où il ne s’est jamais promené avec moi los angeles major dans los angeles major.

Rated 4.54 of 5 – based on 45 votes