Download E-books Mille plateaux : Capitalisme et schizophrénie, 2 PDF

By Gilles Deleuze, Félix Guattari

L'espace lisse, ou Nomos : sa différence avec l'espace strié. – Ce qui remplit l'espace lisse : le corps, sa différence avec l'organisme. – Ce qui se distribue dans cet espace : rhizome, meutes et multiplicités. – Ce qui se passe : les devenirs et les intensités. – Les coordonnées tracées : territoires, terre et déterritorialisations, Cosmos. – Les signes correspondants, le langage et l. a. musique (les ritournelles). – Agencement des espaces-temps : computer de guerre et appareil d'État.

Chaque thème est censé constituer un « plateau », c'est-à-dire une région proceed d'intensités. Le raccordement des régions se fait à l. a. fois de proche en proche et à distance, suivant des lignes de rhizome, qui concernent les éléments de l'art, de los angeles technological know-how et de l. a. politique.

Show description

Read or Download Mille plateaux : Capitalisme et schizophrénie, 2 PDF

Best Philosophy books

Ethics: Inventing Right and Wrong

This identify offers an perception into ethical skepticism of the 20 th century. the writer argues that our every-day ethical codes are an 'error idea' in response to the presumption of ethical evidence which, he persuasively argues, do not exist. His refutation of such proof relies on their metaphysical 'queerness' and the commentary of cultural relativity.

Hume: A Very Short Introduction

Hume's "naturalist" method of a large choice of philosophical themes ended in hugely unique theories approximately conception, self-identity, causation, morality, politics, and faith, all of that are mentioned during this stimulating creation via A. J. Ayer, himself one of many 20th century's most crucial philosophers.

Enlightenment Contested: Philosophy, Modernity, and the Emancipation of Man 1670-1752

Jonathan Israel provides the 1st significant reassessment of the Western Enlightenment for a iteration. carrying on with the tale he started within the best-selling Radical Enlightenment , and now focusing his consciousness at the first half the eighteenth century, he returns to the unique assets to provide a groundbreaking new viewpoint at the nature and improvement of an important currents in smooth suggestion.

The Philosopher's Touch: Sartre, Nietzsche, and Barthes at the Piano (European Perspectives: A Series in Social Thought and Cultural Criticism)

Well known thinker and admired French critic François Noudelmann engages the musicality of Jean-Paul Sartre, Friedrich Nietzsche, and Roland Barthes, all of whom have been novice piano gamers and acute fanatics of the medium. even though piano enjoying used to be an important paintings for those thinkers, their musings at the topic are mostly scant, implicit, or discordant with each one philosopher's oeuvre.

Extra resources for Mille plateaux : Capitalisme et schizophrénie, 2

Show sample text content

Un tel système pourrait être nommé rhizome. Un rhizome comme tige souterraine se distingue absolument des racines et radicelles. Les bulbes, les tubercules sont des rhizomes. Des plantes à racine ou radicelle peuvent être rhizomorphes à de tout autres égards : c’est une query de savoir si l. a. botanique, dans sa spécificité, n’est pas tout entière rhizomorphique. Des animaux même le sont, sous leur forme de meute, les rats sont des rhizomes. Les terriers le sont, sous toutes leurs fonctions d’habitat, de provision, de déplacement, d’esquive et de rupture. Le rhizome en lui-même a des formes très diverses, depuis son extension superficielle ramifiée en tous sens jusqu’à ses concrétions en bulbes et tubercules. Quand les rats se glissent les uns sous les autres. Il y a le meilleur et le pire dans le rhizome : l. a. pomme de terre et le chiendent, l. a. mauvaise herbe. Animal et plante, le chiendent, c’est le crab-grass. Nous sentons bien que nous ne convaincrons personne si nous n’énumérons pas certains caractères approximatifs du rhizome. 1o et 2o Principes de connexion et d’hétérogénéité : n’importe quel aspect d’un rhizome peut être attaché avec n’importe quel autre, et doit l’être. C’est très différent de l’arbre ou de los angeles racine qui fixent un element, un ordre. L’arbre linguistique à l. a. manière de Chomsky begin encore à un aspect S et procède par dichotomie. Dans un rhizome au contraire, chaque trait ne renvoie pas nécessairement à un trait linguistique : des chaînons sémiotiques de toute nature y sont connectés à des modes d’encodage très divers, chaînons biologiques, politiques, économiques, and so on. , mettant en jeu non seulement des régimes de signes différents, mais aussi des statuts d’états de choses. Les agencements collectifs d’énonciation fonctionnent en effet directement dans les agencements machiniques, et l’on ne peut pas établir de coupure radicale entre les régimes de signes et leurs objets. Dans l. a. linguistique, même quand on prétend s’en tenir à l’explicite et ne rien supposer de l. a. langue, on reste à l’intérieur des sphères d’un discours qui implique encore des modes d’agencement et des forms de pouvoir sociaux particuliers. los angeles grammaticalité de Chomsky, le symbole catégoriel S qui domine toutes les words, est d’abord un marqueur de pouvoir avant d’être un marqueur syntaxique : tu constitueras des words grammaticalement correctes, tu diviseras chaque énoncé en syntagme nominal et syntagme verbal (première dichotomie... ). On ne reprochera pas à de tels modèles linguistiques d’être trop abstraits, mais au contraire de ne pas l’être assez, de ne pas atteindre à l. a. desktop abstraite qui opère l. a. connexion d’une langue avec des contenus sémantiques et pragmatiques d’énoncés, avec des agencements collectifs d’énonciation, avec toute une micro-politique du champ social. Un rhizome ne cesserait de connecter des chaînons sémiotiques, des organizations de pouvoir, des occurrences renvoyant aux arts, aux sciences, aux luttes sociales. Un chaînon sémiotique est comme un tubercule agglomérant des actes très divers, linguistiques, mais aussi perceptifs, mimiques, gestuels, cogitatifs : il n’y a pas de langue en soi, ni d’universalité du langage, mais un concours de dialectes, de patois, d’argots, de langues spéciales.

Rated 4.83 of 5 – based on 7 votes